· 

Le cheval pompeux, 2ème partie

 

Vous vous souvenez ?

 

Sachka a rencontré un cheval fier et pompeux dans un champ et lui a parlé incidemment. Il lui a révélé qu’il avait été champion, et qu’à présent, retiré dans ce champ avec d’autres chevaux qui ne font rien, il s’ennuie à mourir. Sa maîtresse a été informée par Sachka, et une fois le choc passé (car la dame en question était très loin de savoir qu’un cheval pouvait penser, encore moins s’exprimer et être compris!), la dame a demandé à ce que Sachka fasse l’intermédiaire afin qu’ensemble, elles et le cheval trouvent une solution pour que le cheval soit apaisé et heureux. Ce que visiblement il n’était pas dans cette retraite qui semblait pourtant idyllique à la femme. C’est là que Sachka a une idée qui va déclencher une lumière chez le cheval !

 

Si vous avez oublié le début, ici retrouvez la 1ère partie 

 

Conversation à trois, Sachka, cheval pompeux et sa gardienne:

 

 

 

Sachka  : Imagine que tu puisses retourner au manège, mais comme tu ne peux plus t’entraîner comme avant, tu risques de beaucoup d'ennuyer au box.
 
Le cheval  : Ah mais voilà ! Je pourrais aider ma maîtresse avec son nouveau cheval. Je ne le connais pas lui, mais je la connais très bien elle  ! Et c'est un morceau  !

 
La dame  : ...  ????
 
Sachka  : As-tu déjà "coaché" d'autres chevaux ou été coaché par d'autres chevaux quand tu étais au manège  ?

 

Le cheval  : Oui, bien entendu. Demandez-lui de vous raconter son expérience avec la jument noire. Comment elle a changé à partir du jour où elle (la dame) avait dit qu'elle la garderai pour me remplacer juste après ma 2ème opération.
 
La dame  : C'est à cause de toi  ?
 
La dame m'explique que sans raison, du jour au lendemain, la jument était devenue carrément dangereuse. Et qu'elle avait donc renoncé à l'acheter.
 
Sachka  : Ca c'est du sabotage, pas du coaching  !

 

Le cheval  : J'ai aussi déjà aidé plusieurs chevaux.
 
Il raconte différentes anecdotes qui en effet témoignent de changements positifs dans l'évolution de plusieurs chevaux que je ne connais pas, mais la dame a l'air de savoir exactement de qui il parle et ce à quoi il fait référence.
 
Au fur et à mesure des histoires, je vois que tous les doutes de la dame quand à cette fameuse communication avec son cheval se dissolvent. Elle n'en revient pas. Elle s'assoit pour tenter d’assimiler tout ça.
 
La dame  : Tu as vraiment fait tout ça  ?
 
Le cheval  : Oui  !
  
La dame  : Si je te ramène au manège, est-ce que tu serais d'accord d'aider Opolo (son
nouveau cheval) à progresser avec moi  ?
  
Le cheval  : Oui bien volontiers. Je pourrais en aider d'autres aussi.
  
La dame  : Mais tu es certain que tu ne vas pas t'ennuyer  ?
 
Le cheval  : Ce sera forcément mieux qu'ici.
 
La dame  : Comment va-t-on procéder  ?
 
Le cheval  : Il me montre qu'il souhaite être dans le parc qui donne sur le manège, comme ça il pourra voir tous les entraînements et jouera son rôle depuis là et il ajoute : Je voudrais que tu travailles quand même avec moi une fois de temps à autre, juste pour le plaisir.
 
La dame  : Et bien si Opolo fait des progrès, j'aurai évidemment du temps libre et je le passerai bien volontiers avec toi comme au bon vieux temps.

 

 

 

 

Aussitôt dit, aussitôt fait  ! Le soir même il retrouvait son ancienne place :-)

 

Environ 6 mois plus tard … Le cheval pompeux a retrouvé son équilibre en coachant ses congénères à distance et participant à sa façon à la vie du manège....

Il fallu à la dame un peu de temps pour assimiler tous ces changements, accepter que la communication avec son cheval est bien réelle, et l’appliquer au quotidien.

 

Après avoir fait appel à moi un certain nombre de fois, elle a choisi d’apprendre la méthode pour pouvoir communiquer en direct, avant ou après ou pendant l’action, sans avoir besoin d’intermédiaire…

 


 

Et voici ce qui s’est mis en place, au manège où travaillait la dame :

Au lieu de mettre ses chevaux devant le fait accompli de ses décisions, elles les “contactait” sur la route du manège pour les informer du programme de la journée. Ainsi le stress que nombreux animaux ressentent de ne rien savoir, était largement atténué, voire disparaissait totalement, car ils pouvaient se préparer, émotionnellement parlant.

 

 

 

Surtout que… Peu à peu les autres cavaliers du manège se sont aussi mis à la communication animale, Et bientôt TOUS les cavaliers ET les chevaux échangeaient sur tout ! Les problèmes, les joies, les goûts, les envies, les besoins, les points de vue, absolument tout.

 

 

 

En quelques semaines les cavaliers passèrent d’un mutisme total à une communication quasi constante, que ce soit pour le travail, ou simplement pour le plaisir !

 

 
Lorsque j’ai rendu visite à la dame au manège 6 mois plus tard, l'ambiance n'avait plus rien à voir avec les premières fois. Plus de tension ni de stress. Que du bonheur. Pourtant ça bossait beaucoup et les résultats étaient là.  Mais l’ambiance était conviviale et on sentait que chacun était respecté, chevaux comme cavaliers.

 


Les chevaux ont pu exprimer leurs besoins, ce qui a généré du coup beaucoup de changements, comme le rapporte la dame dans notre conversation :

Sachka : Alors ? Je vois beaucoup de changements depuis la dernière fois, comment vont les choses ?
 
La dame : Ohhh beaucoup mieux, on est sur la bonne voie.
 
Sachka : Où est Opolo ?  (le cheval qui avait remplacé le cheval pompeux)

La dame : Vous allez rire... Il est parti à la retraite dans une famille avec enfants.
 
Sachka : Ah bon ? Pourquoi ?
 
La dame : Il m'a rapidement dit qu'être monté au manège ce n'était pas sa tasse thé. Qu'il n'arrivait pas à s'y faire. Il n'y trouvait aucun plaisir, ce qu'il aimait c'était être libre avec toutes sortes d'autres animaux et surtout des enfants. Alors 3 semaines plus tard, je lui ai trouvé l'endroit de ses rêves, et maintenant c'est le plus heureux du monde.
 
Sachka : Vous l'avez remplacé ?
 
La dame : Oui, bien sûr, c'est celle qui est là (elle me montre du doigt une jolie jument qui mangeait un peu plus loin). Elle est fantastique. Mais avant de la prendre, j'ai discuté plusieurs fois avec elle et comme vous me l'aviez conseillé aussi avec mon autre cheval pour être certaine que cette fois, ça conviendrait à tout le monde.
 
Sachka : Et celui par qui tout à commencé ? (le cheval pompeux)
 
La dame : Alors lui va beaucoup mieux. Physiquement il s'est bien remis. Je le monte encore beaucoup. Au début, on a eu quelques difficultés à bien définir le rôle de chacun, mais assez vite tout le monde a trouvé sa place et depuis les progrès sont au-delà de mes espérances. Il a aussi beaucoup contribué à faire évoluer les autres chevaux du manège, il prend son rôle de coach très au sérieux.
 
Sachka : Je trouve ça super qu'ils soient tous dehors, ça a bien changé. D'où vient ce changement ?

 

 

 

(avant la plupart des chevaux de ce manège passaient du box au manège sans rencontrer l'herbe à l'extérieur, sans vraiment goûter à l'air frais et voir la lumière du jour).
 
La dame : Des chevaux !

 

Depuis qu'on a instauré la communication entre cavaliers et chevaux beaucoup de choses ont évolué car les chevaux nous guident !

 

Des détails comme le type de brosses et la manière de les brosser, au type de nourriture ainsi que le volume… Ce sont les chevaux qui nous disent !

 

On a même instauré le "travail-jeu". C'est-à-dire qu'une fois par semaine, ce sont les chevaux qui décident de ce que le cavalier et eux vont faire. C'est génial, on rit beaucoup durant cette séance. Et comme tout le monde y trouve son compte, je crois que personne ne souhaite revenir en arrière.

 

Il n'y a d'ailleurs pas qu'Opolo qui soit parti, plusieurs autres on pu dire qu'ils ne souhaitaient pas continuer. Mais ceux qui les ont remplacé sont heureux d'être là, non seulement parce qu'ils ont leur mot à dire, mais aussi parce que ce que nous leurs offrons correspond beaucoup plus à leurs besoins et leurs envies. Maintenant, plusieurs fois par semaine on part tous en promenade "à la cool", juste pour le plaisir de passer un moment tous ensemble et vous n'imaginez même pas à quel point ça a contribué à donner de bien meilleures résultats sur la piste.

 


Je suis ravie de voir à quel point ça valait la peine de dépasser mon appréhension lorsque j’ai parlé à ce cheval pompeux difficile en apparence, et surtout transmis le message à sa cavalière.  Ce n'est pas toujours facile d'aborder quelqu'un comme ça pour lui dire "Hey ! votre cheval a quelque chose à vous dire !"

 

 

Sachka

 

 

 

 

Et voilà… C’est fini pour aujourd’hui !

 

Le savez-vous ? J’apprends moi aussi avec Sachka, pour mieux comprendre les chatous de la ferme et aussi essayer de converser plus profondément avec d’autres animaux. C’est pas facile mais en fait c’est très facile.

 

La seule difficulté, c’est le mental !!

 

Heureusement Sachka nous guide bien et peu à peu je sens les progrès…

 

Doucement doucement…

 

Si ça vous dit aussi de goûter aux joies de la communication animale, vous pouvez regarder le site de Sachka et une de ses formations de base « chuchoter à l’oreille de mon animal »… Qui sait !? Vous découvrirez peut-être des trésors !? http://upvir.al/ref/KN12213665

 

 

A tout bientôt pour d’autres histoires !!

 

Isabelle

Le chat " Je t'aime"

La maîtresse "Miaaaouu"

Le chat " Miaaaouuu"

La maîtresse "Je t'aime"


Écrire commentaire

Commentaires: 0